De l'inventaire à l'analyse IT

Découvrez dans cet article comment passer de l’inventaire IT en analyse IT en disposant d’informations de qualité, basées sur une expertise en réduisant le temps consacré.

Qu’est ce que l’inventaire IT ?

L’inventaire d’un parc informatique consiste à la remontée des données de configuration brutes de chaque élément du parc IT :

  • Les caractéristiques physiques (processeur, carte mère, disque dur, mémoire vive, modèle…) ;
  • Le système d’exploitation, tel que Windows 10 ou iOS 11 par exemple ;
  • La configuration, ce qui inclut les logiciels installés, leurs versions, les programmes au démarrage, les comptes d’utilisateurs, etc.

L’outil d’inventaire le plus connu est GLPI : combiné à OCS Inventory, il permet de faire l’inventaire à l’aide d’un agent que l’on doit installer sur chacune des machines.

GLPI

Source : GLPI Project

D’autres outils d’inventaires, tels que notre outil Corrium, permettent quant à eux l’inventaire à l’aide d’une « box » qu’il suffit de brancher sur le réseau ; cela réduit le temps nécessaire au paramétrage de l’inventaire par rapport aux solutions utilisant des agents, et évite d’installer des logiciels sur les machines à inventorier.

Fiche serveur

Fiche Machine de Corrium

Qu’est ce que l’analyse IT par rapport à l’inventaire ?

L’analyse est l’étape qui suit souvent l’étape d’inventaire : un inventaire sans analyse n’a que peu d’utilité.

Grâce aux données de l’inventaire, des déductions sont réalisées : par exemple, si un PC est sous Windows 7, on en déduit que le système d’exploitation doit être mis à jour, Windows 7 n’étant plus supporté par Microsoft.

Ensuite, des déductions plus complexes peuvent bien sûr être réalisées, afin de répondre à des questions telles que :

  • De quoi faut-il s’occuper en priorité sur le parc ?
  • Quelles sont les licences à renouveler (maintenant ou prochainement) ?
  • Quels achats de matériel sont à prévoir ?
  • L’intégralité de l’infrastructure est-elle homogène ?
  • Où se trouvent les données utilisateurs et personnelles (dans le but d’être conforme au RGPD) ?

Pour répondre à ces questions, il faudra s’appuyer sur les données d’inventaire et avoir l’expertise nécessaire.

Comment l’IA permet-elle de passer de l’inventaire à l’analyse IT ?

Utiliser une intelligence artificielle pour faire l’étape d’analyse est possible à l’aide de règles d’inférences : l’IA suit ces règles, définies par des experts, afin de suivre le même raisonnement qu’un humain et de parvenir à la même déduction.

Un exemple simple de règle serait le test d’obsolescence d’un système d’exploitation : à partir d’une base de connaissances contenant les systèmes d’exploitation, et du système d’exploitation remonté via l’inventaire, la règle détermine si la date de fin de support est dépassée ; si oui, le système d’exploitation est obsolète.

Faits Règle Déduction

– Système d’Exploitation de la machine (via l’inventaire)

– Date actuelle

– Date de fin de support des systèmes d’exploitation (via une base de connaissances)

SI date actuelle > date de fin de support du système d’exploitation

ALORS obsolète

SINON non obsolète

Obsolète / non-obsolète

 

Evaluer gratuitement PC et Serveur

Afin de comprendre ce processus, vous pouvez tester gratuitement notre base de connaissances grâce à Diaggy. 

Notre outil diagnostique votre PC ou Serveur grâce à différents critères : Type d’utilisation, Modèle de processeur, Système d’exploitation, …

Pour tester gratuitement : rendez-vous ici.

Enfin, pour déterminer cette obsolescence, un humain devrait exécuter cette règle « dans sa tête », pour chaque machine ; une IA peut instantanément déterminer l’obsolescence du système d’exploitation pour n’importe quel nombre de machines.

Les règles d’inférence sont  bien sûr plus complexes que cet exemple, où elles permettent alors de répondre aux questions citées auparavant, telles que la détermination de l’homogénéité ou de l’obsolescence de l’infrastructure IT. Les résultats des règles peuvent également servir pour alimenter d’autres règles.

De plus, les règles suivies par les analystes humains ne sont souvent pas écrites, et sujettes à interprétation ; ainsi, les déductions peuvent ne pas être homogènes d’une machine à une autre. L’IA sera impartiale  sur l’intégralité de l’analyse, et aussi exacte que les règles qui lui seront fournies.

En effet, le gain de temps et la fiabilité apportée par l’IA permet alors de faire de l’analyse en continu : avoir une revue de l’infrastructure IT dans le temps, afin de déterminer s’il y a eu des améliorations et/ou des régressions depuis la dernière analyse.

De l'inventaire à l'analyse IT

Avec l’IA de notre outil d’analyse automatisée Corrium, il est ainsi possible de générer automatiquement plus de 100 rapports sur 8 domaines, uniquement à l’aide des règles implémentées grâce à l’expertise de Straton IT !

Par exemple, voici un rapport similaire à un contrôle technique, mais pour une infrastructure :

Checklist Corrium

On peut voir ici sur chacun des domaines l’état de divers critères : bon, moyen, ou mauvais.

Cela permet par exemple de répondre en un coup d’œil aux questions :

  • Tous les systèmes d’exploitation du parc sont-ils supportés ?
  • Y a-t-il des ports qui ne devraient pas être ouverts ?
  • Les mises à jour Windows sont-elles installées ?

Analyse complète de l'infrastructure grâce à Corrium

À un coût moindre comparé à une analyse humaine, tout en gardant une qualité d’expert, il est ainsi possible d’offrir une analyse complète d’une infrastructure grâce à l’IA de Corrium.

  • Inventaire des machines, des utilisateurs, des applications, localisation des données personnelles
  • Analyse des vulnérabilités : failles de sécurité, licences à renouveler, degré d’homogénéité du parc, état des machines, mises à jour manquantes, … Le tout basé sur les bonnes pratiques IT 
  • Proposition d’améliorations 
  • Priorisation des actions 

Corrium vous intéresse ?

Nous pouvons organiser une démonstration à distance de 30 minutes pour comprendre Corrium et s’il est adapté à vos besoins.